Sandro Tonali 🇼đŸ‡č

Il est comme nous en fait. Un des nĂŽtres, un vrai!

Depuis le dĂ©part d’Ambrosini, il est clairement le 1er joueur qui ne me donne pas la sensation que son attachement Ă  nos couleurs est juste de la com’ ou en partie rĂ©el mais pas au point de nous lĂącher Ă  la premiĂšre grosse offre venue, de tous, il est bien le seul joueur auquel on peut totalement s’identifier et croire en son amour (ou alors lĂ , je tomberais de si haut que j’en arrĂȘterais de regarder le Milan voir le football tout court) :heart:

C’est d’ailleurs une exception pas qu’au niveau du Milan, du football italien mais du football actuel dans son ensemble oĂč un tel attachement Ă  ses couleurs n’existe plus sauf 2 ou 3 exceptions et encore.
Pour l’ñme et le coeur qu’il donne Ă  cette Ă©quipe, il devient peu Ă  peu une bandiera dans la lignĂ©e des Baresi, Albertini, Maldini, Ambrosini, etc
, c’est autour de ce type de joueur que se construisent les grandes Ă©quipes et j’espĂšre le voir un jour capitaine Ă  part entiĂšre pour pouvoir mieux transmettre ses valeurs au sein du vestiaire :heart_eyes:

12 « J'aime »

Bonaventura un peu aussi non?
MĂȘme s’il n’est pas restĂ© ausi longtemps qu’Ambro et est vraiment tombĂ© Ă  la pire pĂ©riode.

1 « J'aime »

Pendant la Bant’era, j’ai adorĂ© m’identifier Ă  lui car oui il a montrĂ© de l’amour et de la volontĂ© pour le club. En revanche, il n’a jamais vraiment Ă©tĂ© confrontĂ© aux sirĂšnes de gros clubs capables de lui faire des offres Ă  faire tourner la tĂȘte et je ne sais pas s’il y aurait renoncĂ© tandis qu’avec Tonali, je crois (peut-ĂȘtre naĂŻvement) qu’il est du genre Ă  refuser toute offre pour rester dans son club de coeur tant les couleurs du club semblent couler dans ses veines.

En tout cas, j’ai cependant adorĂ© Jack humainement et je l’ai apprĂ©ciĂ© en tant que joueur, il Ă©tait la seule vĂ©ritable lumiĂšre dans cette pĂ©riode si sombre.

5 « J'aime »