Football en général

Le gros punch de Bright Osayi-Samuel est impressionnant. Il ferait un bon champion du MMA.

Michy qui s’est pris pour Van Damme :sweat_smile:

Mwarff …ça ne m’évoque guère plus et surtout pas un truc constructif .

Première pensées … pas des masses de HJ , plus d’équipes jouant bas surtout si ils ont des mecs qui se traine , ça ne m’évoque pas plus de beau jeu surtout , des coachs et DS qui chercheront des mecs avec une lourde accélération au dépit de la technique ( mais vous me direz que c’est le cas pour certains déjà )

C’est surtout que je ne vois pas où ca change le probleme. On le déplace, mais ca changera rien au débat du HJ qu’on se mange depuis des années.

Que la règle soit soumise à une certaine limite technologique, elle reste la même pour tous. Aucun sens de changer la règle du HJ, si ce n’est pour laisser plus d’avantage aux attaquants. Mais c’est pas ca qui rendra le foot plus attractif. Bref Wenger casse les burnes.

1 « J'aime »

Fallait bien justifier son salaire avec une idée sortis de son cul

1 « J'aime »

Je trouve ça stupide, sur l’exemple l’attaquant a une foulée d’avance, ça devrait toujours être hors-jeu, peu importe la position du bras, de l’épaule etc.

Au niveau de la limite technologique ça ne change rien effectivement de déplacer la ligne, mais perso je trouve que pour les joueurs et leur vision periphérique ça rend la chose un peu plus clair.

Avec la règle actuelle c’était impossible pour un joueur de savoir s’il était un peu en avance/retard sur son adversaire, alors que là en considérant le corps entier c’est quand même un peu plus clair à mon sens.

D’ailleurs Inzaghi procédait souvent de la sorte, il utilisait le défenseur en fixation visuelle pour savoir quand véritablement déclencher son appel.

1 « J'aime »

Exactement . Avoir autant de diplôme pour nous pondre la même connerie …

Je comprends ce que tu veux dire mais je suis pas foncièrement d’accord car au final, on passe d’un « léger » avantage pour le défenseur, à un bon mètre d’avantage assez conséquent pour l’attaquant.

Pour moi cette règle elle va en plus pousser certaines équipes, voire un bon paquet, à jouer plus souvent avec une défense à 3 mais surtout jouer beaucoup plus bas afin de compenser cette foulée que l’attaquant adverse peut avoir.

1 « J'aime »

Bon courage aux arbitres. Je vois pas comment ils pourront voir ça a l’oeil nu

1 « J'aime »

Bon courage aux défenseurs surtout…

Déjà qu’on est loin de la génération 90/00 niveau défense, alors en leur mettant des bâtons dans les roues…

1 « J'aime »

Ca forcera les défenseurs à faire du marquage à la culotte surtout

Va falloir encore augmenter la solidité des maillots :stuck_out_tongue:

Le changement est beaucoup trop brutal pour moi. Ca revient limite à supprimer la règle du hors-jeu. Ils ont gardé ce qu’ils avaient fait en Angleterre ? Augmenter la taille de la ligne de hors-jeu ? Je trouve ça mieux.
Là le joueur entier, quand t’as pas la VAR, bah c’est mort quoi.
Perso je fais souvent arbitre de touche, ça se joue souvent à rien, mais c’est plus facile de voir quelque chose qui dépasse (Un pied, un maillot de couleur différente …) que de voir si quelque chose du corps est encore caché …

5 « J'aime »

La règle est très bien comme elle est…

Si une partie du corps dépasse (sans compter les bras évidemment) t’es hors-jeu.

Point.

C&F

Aujourd’hui, jeudi 21 mars, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, l’UEFA et l’Association européenne des clubs (ECA) collaborent dans le cadre d’une série de webinaires conjoints axés sur la durabilité sociale et environnementale, avec une session dédiée à ce sujet. Le webinaire met en lumière l’approche stratégique de l’UEFA en matière de durabilité, avec un examen approfondi de la politique antiraciste de l’UEFA, de ses objectifs, de ses outils, de ses ressources et de ses directives.

Le webinaire explorera comment les clubs peuvent contribuer à l’amélioration de l’environnement du football en établissant et en mettant en œuvre des politiques visant à lutter contre le racisme et à garantir que tous leurs programmes et pratiques sont exercés sans discrimination d’aucune sorte. L’Ajax et Bochum apportent leurs meilleures pratiques et leurs défis à la lutte et à la prévention du racisme et de la discrimination raciale dans le football européen.

Règle de l’UEFA sur les licences de racisme – Article 29 du Règlement intérieur

Le webinaire fournit également des exemples concrets de pratiques liées à l’article 29 du Règlement de l’UEFA sur l’octroi de licences aux clubs et la viabilité financière. L’article stipule que chaque demandeur d’une licence de l’UEFA « doit établir et mettre en œuvre une politique de lutte contre le racisme et veiller à ce que toutes les politiques, tous les programmes et toutes les pratiques du demandeur de licence soient exercés sans discrimination d’aucune sorte ».

Les sept politiques de durabilité sociale de l’UEFA, qui font partie de la Stratégie de durabilité du football 2030, sont axées sur la lutte contre le racisme, reconnaissant que toutes les personnes impliquées dans le football doivent être traitées avec respect et bénéficier de l’égalité des droits et des chances. Dans la pratique, cela signifie que des initiatives, des outils et des lignes directrices de lutte contre le racisme sont créés pour aider les fédérations, les ligues et les clubs nationaux à lutter contre la discrimination dans le football européen. Voici quelques faits saillants de ces initiatives.

Le lancement de FootbALL en juin 2023 marque le début d’un vaste programme qui servira à catalyser une collaboration étroite avec toutes les parties prenantes du football européen afin de promouvoir un changement social positif, avec un message simple mais significatif : tout le monde est le bienvenu dans le football. Le programme se compose de trois piliers : la campagne, la plateforme et l’activation, qui relient toutes les initiatives, événements et campagnes de l’UEFA en matière de durabilité sociale.

Le documentaire original et primé, OUTRAGED, a été lancé pour la première fois en décembre 2020, dans le but de présenter les expériences de certains des plus grands noms du football et de partager leurs réflexions sur la meilleure façon d’aider à éradiquer les problèmes de discrimination dans le sport. Les sujets abordés comprennent le racisme, le sexisme, l’homophobie, la discrimination à l’égard des réfugiés, la violence en ligne et le handicap.

Depuis lors, après avoir été regardé par des millions de téléspectateurs après avoir été repris par 112 diffuseurs et avoir reçu les éloges de la critique sous la forme de 20 prix internationaux, l’UEFA a divisé le documentaire en vidéos thématiques et a produit du contenu supplémentaire sous la forme de vidéos supplémentaires. En collaboration avec les associations nationales, l’UEFA a également produit une boîte à outils pédagogique destinée aux enfants, aux jeunes adultes, aux parents, aux entraîneurs et au personnel des équipes. La trousse comporte des sections pour chacun de ces publics, avec des propositions d’ordre du jour des séances qui peuvent être suivies, ainsi que des sujets de discussion de groupe et des formulaires de rétroaction.

Lancée à l’occasion de l’EURO féminin de l’UEFA 2022, Real Scars est une campagne et une plateforme de surveillance dédiées à la lutte contre les abus en ligne et toutes les formes de discrimination dans le football en sensibilisant, en éduquant, en surveillant et en signalant les abus en ligne. Dans tous les événements de l’UEFA la saison dernière, la plateforme a surveillé et signalé 3 057 messages offensants, la plupart d’entre eux visant des joueurs, et a atteint un taux de suppression de 48 %.

Et la sanction dans tout ca ?

Putain, pourquoi il met jamais des buts comme ça avec nous Reijnders…

1 « J'aime »

Quel golazo de la Colombie contre l’Espagne, exceptionnel.