Stefano Pioli 🇮🇹

Ceci vaut quoi comme source? :

Il a déclaré ça après le match contre Florence :

Would you stay at Milan?

« I’ve never had doubts. You don’t leave Milan, Milan is Milan, and I’m very comfortable here. Then we’re ambitious, and everyone expects you to win every game. We won the Scudetto two years ago, and everyone expects us to win. I’m very happy at Milan, then it depends on what happens. I’m good with everyone, with Furlani, Ibra, Moncada… I’m happy at Milan. »

Je te laisse en déduire ce que vaut la source. :grimacing:

Fish Laser GIF

October May GIF

1 « J'aime »

TanguizioMilano à mon avis c’est aussi crédible qu’Alexmilano.

Jonathan Cohen Humour GIF by CANAL+

Vraiment si on avait encore les SoloMilan Awards ce passage aurait forcément gagné le quote de l’année.

Et je le dis avec le plus pur bon esprit, il ne faut vraiment y voir aucune malice je trouve ça juste absolument fou que non seulement ce soit toi @DoxYs qui le dise mais qu’en plus tu me le dises à moi. xD

Ca a refait ma soirée. :smiley:

2 « J'aime »

J’avoue avoir pensé la même chose. foutu multiverse.

2 « J'aime »

Tu n’es pas le seul :rofl:, et surtout à Sok!

Avec la victoire d’hier, Pioli réalise son meilleur bilan après 31 matchs. Lors du titre, on était à 66 points.

2019/20: 49 points (7e place)
2020/21: 66 points (2e place)
2021/22: 66 points (1ere place)
2022/23: 56 points (3e place)
2023/24: 68 points (2e place)

1 « J'aime »

Ce qui est dommage c’est que la course au titre a était perdu trop tôt dans cette saison .

1 « J'aime »

il y a deux facteurs explicable à ça :

  • l’énorme saison de l’inter à l’instar du Napoli la saison dernière
  • la cascade de blessure chez nous.

On voit quand même que lorsqu’on a l’effectif au complet, milan a un rythme de champion quelque soit reproches faits à pioli sur le jeu etc, c’est assez factuel.

2 « J'aime »

C’est surtout ce mois qui arrive qui va être déterminant pour juger la saison, entre l’Europa League d’un côté et les matchs de championnat contre l’Inter et la Juve entre autres.

Le bon point à noter est qu’on arrive a priori en bonne forme dans cette période, mais les « vrais » comptes de la saison ne pourront se faire que dans un mois.

3 « J'aime »

Le "money time " .

Je suis d’accord avec les 2 points que tu énonces mais néanmoins j’émets un petit bémol à ta conclusion :

L’aspect psychologique d’être en lutte pour le titre est quand même sous estimé. On a un super rythme en championnat depuis le début de l’année 2024 c’est vrai, mais ça correspond aussi au moment où les espoirs de titre ce sont officiellement envolé (je pense que pour nous supporters on l’avait compris un peu plus tôt, mais pour le club/les joueurs/la presse c’est en janvier, grand max début février, qu’ils ont compris que c’était mort).

L’Inter a passé avec succès sa période de gros matchs et l’écart n’a jamais été réduit.

Et donc depuis cette période on joue quand même sans la pression du titre et à mon avis ça change quand même beaucoup de choses. C’est impossible à savoir mais aurions nous fait les mêmes résultats si on était à égalité de points avec l’Inter à la mi-janvier ? On ne sait pas comment ce groupe aurait gérer une course au titre dans le money-time.

Vu le rythme catastrophique des concurrents derrière nous en 1ère partie de saison, on a jamais vraiment craint un retour pour les places en LDC.

Je considère que ça fait 3 mois qu’on est totalement sans pression en championnat et à mon avis ça aide.

6 « J'aime »

Y a peut-être aussi le fait que les joueurs se disent que tout n’est pas encore à jeter cette saison vu que mine de rien on joue toujours l’Europe et donc que c’est c’est bon de travailler sereinement pour atteindre les objectifs minimaux d’un club ambitieux de notre standing.
Une élimination prématurée contre les Tchèques ou les Rennais par exemple aurait certainement aussi anéantie les joueurs en championnat.

Je suis d’accord avec ça aussi.

C’est pour ça d’ailleurs que je n’ai jamais été fan de l’idée qu’il valait mieux abandonner une compétition pour une autre. Pour moi la victoire appelle la victoire.

Des titres il y en a pas 50 à jouer dans une saison et si tu peux en choper un, tu prends (surtout une coupe d’Europe !)

Sans l’Europa League j’imagine pas la gueule qu’aurait eu notre deuxième partie de saison. Les joueurs ont l’air déterminé à faire quelques choses de bien dans cette compétition et tant mieux. Il nous reste que ça pour vibrer.

2 « J'aime »

Cest purement de la spéculation de retenir l’aspect psychologique surtout quand on sait que la plupart des cadres de cette équipe ont démontré tenir leurs rangs lors de notre dernier titre…

Par contre, c’est factuel que l’équipe était décimé au moment des mauvais résultats, c’est donc assez evident de retenir que c’est cela qui est la conséquence de nos mauvais resultats…

Je veux bien qu’on cherche sans arrêt à dénigrer Pioli mais cet argument est très malvenue quand on sait le passif de l’équipe face à la pression (c1 l’année dernière). On peut, par contre, incriminer Pioli sur l’aspect des blessures.

1 « J'aime »

Déjà de base je trouve que c’est avant tout un ensemble de plusieurs facteurs qui distinguent les deux périodes de résultats, donc réduire ça uniquement aux absences c’est une conclusion un peu rapide. Personnellement j’ai l’impression qu’on a surtout retrouvé progressivement une efficacité collective à partir du moment où Pioli est revenu à un schéma qu’il connaît (le 4-2-3-1), avec une animation qu’il connaît également. On voit de moins en moins les différentes animations peu convaincantes mises en place lorsqu’il privilégiait son 4-3-3 brouillon.

Et en terme de joueurs absents, depuis le retour dans l’effectif des principaux concernés, on ne peut pas dire que ce sont ces joueurs en particulier qui sont le facteur X dans nos derniers résultats, au contraire : Thiaw est décevant dans ses prestations, Bennacer n’est pour l’instant pas encore le Bennacer qu’on a connu les saisons précédentes, Tomori quant à lui fait une saison solide et son retour dans l’effectif est précieux.

Mais en soi, quand on regarde justement les matchs manqués par Tomori en championnat, on ne peut pas dire non plus que c’est le jour et la nuit avec des résultats catastrophiques:

A part Monza qui avait fait vraiment tache, l’équipe s’en est sortie convenablement du point de vue comptable même pendant son absence.

Et c’est sans compter l’Europe en première partie de saison, où on a quand même plus d’une fois aligné une équipe type avec des revers très maussades (3 buts pris contre le PSG et surtout Dortmund).

Les blessures sont à mon sens qu’un arbre qui cache la forêt, une forêt fournie notamment par l’aspect tactique où l’équipe a souvent sombré lorsque cette dernière n’était pas au point.

Et finalement, si on regarde qui sont les hommes en forme des dernières semaines, ce sont que des mecs qui n’ont jamais été blessés ou presque: Pulisic, Leao, Reijnders, Theo.

3 « J'aime »

C’est intéressant le débat mais à un moment c’est bien beau de parler de résultats mais les principes de jeu qui ont conduit à une grosse remontée et l’année suivante d’un titre …ils sont passé où ?

Je suis content en quelque sorte mais putain j’ai envie de voir du foot aussi …on est pas la Juve

Jeremy Strong Yes GIF by SuccessionHBO

1 « J'aime »

les absences ont conduit à éreinté un effectif réduit, et les retours ont permis aussi de ménager tant physiquement que mentalement certains joueurs. Le fait que certains cadres revenus ne soient pas au niveau, ça au moins eu ce mérite là et ça compte…

On n’oublie pas qu’on a du faire revenir Gabbia tellement c’était hard derrière. On me fera pas croire qu’il y a un lien de cause à effet énorme quant à la cascade de blessure, que ce soit mental ou physique sur les joueurs.

ça joue avec pragmatisme, sur des individualités, c’est pas foufou quoi comme tellemennnnnt d’équipes de haut niveau cette saison et comme tellemeeeent d’autres à l’avenir, foot de transition quoi. Quand on regarde les equipes qui pratiquent un beau football en europe, elles ont toutes des milieux qu’on a pas, à savoir des créatifs.